merle


merle

merle [ mɛrl ] n. m.
XIIe; bas lat. merulus, class. merula
1Oiseau passereau (passériformes), au plumage généralement noir chez le mâle, brun chez la femelle. Merle noir, à plastron. Femelle ( merlette) , petit (merleau n. m. ) du merle. « des merles moqueurs qui criaient sur mon passage » (Le Clézio). Par compar. Siffler comme un merle, très bien.
2Loc. fig. Un vilain merle, iron. un beau merle : un personnage peu recommandable. — Merle blanc : personne ou chose introuvable ou extrêmement rare (cf. Mouton à cinq pattes). — Faute de grives, on mange des merles.
⊗ HOM. Merl.

merle nom masculin (bas latin merulus, du latin classique merula) Gros passereau proche de la grive et dont le mâle est souvent de couleur sombre et la femelle brune. Poisson (labridé) très coloré, à dominante verte, commun en Méditerranée. ● merle (citations) nom masculin (bas latin merulus, du latin classique merula) Louis Bouilhet Cany, aujourd'hui Cany-Barville, 1821-Rouen 1869 Qu'importe ton sein maigre, ô mon objet aimé ! On est plus près du cœur quand la poitrine est plate : Et je vois, comme un merle en sa cage enfermé, L'amour entre tes os rêvant sur une patte. Dernières Poésies Francis Jammes Tournay, Hautes-Pyrénées, 1868-Hasparren, Pyrénées-Atlantiques, 1938 Ce chant semble gonflé de sèves roucoulantes comme les gorgées d'eau des carafes de terre. Clairières dans le ciel Mercure de France le chant du merle ● merle (expressions) nom masculin (bas latin merulus, du latin classique merula) Merle métallique, nom usuel du lamprocoliou. Merle blanc, personne ou objet des plus rares, introuvable. Vieux. Vilain merle, joli, beau merle, personne laide ou désagréable. ● merle (homonymes) nom masculin (bas latin merulus, du latin classique merula) merl nom masculinmerle adjectif Bleu merle, se dit de la robe d'un chien qui a un fond blanc mélangé de poils noirs et dont les taches ont un aspect bleu. ● merle (expressions) adjectif Bleu merle, se dit de la robe d'un chien qui a un fond blanc mélangé de poils noirs et dont les taches ont un aspect bleu.

merle
n. m. Oiseau passériforme dont une espèce très répandue en Europe, le merle noir (Turdus merula), est remarquable pour son dimorphisme sexuel. Le merle mâle a le plumage noir et le bec jaune, la femelle et les jeunes sont brun-roux. Siffler comme un merle.
|| Merle blanc: personne, chose très rare, introuvable.
|| Merle d'eau: V. cincle.
|| Merle métallique: V. étourneau.

⇒MERLE, subst. masc.
A. — 1. Merle noir, p. ell. merle. Oiseau commun en France, ayant un plumage sombre sans taches (noir chez le mâle adulte, brun-roux chez les jeunes et la femelle) et un bec fort et arqué (jaune chez le mâle adulte), remarquable par son chant. Un merle chante, siffle; merle moqueur, rieur, siffleur. Le merle noir vole en sifflant vers la cerise pourprée (BERN. DE ST-P., Harm. nat., 1814, p.88). Le merle, ce corbeau minuscule (RENARD, Journal, 1889, p.19):
1. Le merle est le plus musicien, le plus poète de nos oiseaux; si Rostand l'avait entendu chanter, j'espère qu'il n'aurait pas écrit Chantecler. Mais, pour son drame, il lui fallait une victime à servir à la foule et sur qui déverser sa moquerie: il a choisi le vrai poète.
GIDE, Journal, 1910, p.305.
Siffler, jaser comme un merle. Il cirait ses chaussures, en sifflant comme un merle (ROLLAND, J.-Chr., Foire, 1908, p.796).
Proverbe. Faute de grives, on mange des merles.
2. ZOOLOGIE
a) Oiseau passereau de la famille des Turdidés vivant en Europe. Merle commun. Le Merle noir Turdus merula la recherche [sa nourriture] à terre en retournant les feuilles (Zool., t.4, 1974, p.387 [Encyclop. de la Pléiade]).
b) [Sert à former le nom d'autres oiseaux]
[De la même famille] Merle à collier ou à plastron (COUPIN, Animaux de nos pays, 1909, p.143), merle de roche, merle shama (Zool., t.4, 1974, p.604 [Encyclop. de la Pléiade]), merle d'Amérique (Zool., t.4, 1974 p.418 [Encyclop. de la Pléiade]).
[D'une autre famille]
Merle d'eau. Oiseau plongeur d'Europe, de la famille des Cincles (d'apr. Zool., t.4, 1974, p.601 [Encyclop. de la Pléiade]).
Merle métallique d'Afrique. Oiseau de la famille des Sturnidés (Zool., t.4, 1974, p.612 [Encyclop. de la Pléiade]).
c) P. anal. Poisson marin de la famille des Labres en Méditerranée. (Ds BAUDR. Pêches 1827, Lar. encyclop., LEJ. 1969).
B. — [Désigne une pers. ou une chose]
1. [Désigne, de façon iron. ou péj., un homme] Qu'est-ce que c'est, ce merle-là? Un va-nu-pieds, un sans-le-sou, un couche-dehors, un crève-la-faim? Qu'est-ce que c'est, dis? (MAUPASS., Contes et nouv., t.1, Hist. fille de ferme, 1881, p.36).
Fin merle. [Désigne un homme rusé, habile] Pourquoi n'y envoie-t-on pas le Cte de Palikao qui est bon catholique et un fin merle? (MÉRIMÉE, Lettres Mme de Beaulaincourt, 1870 [1867], p.76).
Vilain merle. [Désigne un homme laid, désagréable, peu recommandable]Le père d'Angelle et de Léonie est un homme de soixante ans, assez mal bâti et fort laid de figure. On se demande comment un si vilain merle a pu faire deux demoiselles aussi jolies (KOCK, Ficheclaque, 1867, p.25):
2. Jean rougissait, et il balbutia (...). Du reste, Buteau l'interrompit violemment, le regard rieur que sa femme jetait sur Françoise ayant suffi à le renseigner. — Est-ce que tu te fous de nous? Elle n'est pas pour ton bec, vilain merle!
ZOLA, Terre, 1887, p.282.
Beau, joli merle. Ce Lequeu, il ramasserait des sous avec son nez dans la crotte (...). Un joli merle! (ZOLA, Terre, 1887 p.349). J'aurais voulu te voir, oui, en sous-préfet: un beau merle que ça devait faire (AYMÉ, Brûlebois, 1926, p.68).
2. Merle blanc. [Désigne une chose d'une grande rareté ou une personne aux qualités exceptionnelles] Synon. oiseau rare. [Il] s'était mis en quête d'un vrai secrétaire, érudit, et me témoignait sa satisfaction d'avoir trouvé le merle blanc (BLANCHE, Modèles, 1928, p.67).
REM. Marle, subst. masc., var., région. (Canada). Amable renâcla: — Chante toujours, beau marle, chante-nous tes chansons (GUÈVREMONT, Survenant, 1945, p.166).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. Ca 1165 (BENOÎT DE STE-MAURE, Troie, éd. L. Constans, 2187 [genre indéterminé]); fin XIIIe s. masc. (G. DE BIBBESWORTH, Traité, 711 ds T.-L.), surtout fém. jusqu'au XVIe s., genre conservé dans certains parlers (v. FEW t.6, 2, pp.35-36); début XVIIIe s. vilain merle «homme très désagréable» (DANCOURT, Eaux de Bourbon, sc. 21 ds LITTRÉ). Du lat. «merle noir» (cf. roum. , ital. merla, cat. merla, esp. ), à côté duquel existe aussi une forme masc. merulus, rare et tardive, v. ANDRÉ Oiseaux. Fréq. abs. littér.:388. Fréq. rel. littér.: XIXe s.: a) 219, b) 849; XXe s.: a) 657, b) 612.

merle [mɛʀl] n. m.
ÉTYM. XIIe, souvent fém. en anc. franç.; du bas lat. merulus, lat. class. merula; le fém. merlesse (XIVe) est dialectal.
1 Oiseau (Passereaux-Turdidés), dentirostre, au plumage généralement noir chez le mâle, brun chez la femelle. || Femelle (merlette), petit (merleau) de merle. || Le merle jase, flûte. || Cri du merle. Jasement, sifflement. || Merle siffleur (→ Bengali, cit. 1). || Chant de merle (→ 1. Flétrissure, cit. 2).Chasser le merle. || Prendre un merle à la glu (cit. 1). || Merle en cage (cit. 3).Pâté de merle (spécialité corse). — ☑ Loc. Faute de grives, on mange des merles.
1 Un oiseau siffle dans les branches,
Et sautille, gai, plein d'espoir,
Sur les herbes, de givre blanches,
En bottes jaunes, en frac noir.
C'est un merle, chanteur crédule,
Ignorant du calendrier,
Qui rêve soleil et module
L'hymne d'avril en février.
Th. Gautier, Émaux et Camées, « Le merle ».
(Qualifié). || Merle noir, commun : le merle (au sens défini ci-dessus).(Oiseaux apparentés au merle ou voisins du merle). || Merle à plastron, à collier, merle de montagne (à poitrine blanche). || Merle doré (brun à reflets dorés), merle brun, merle à queue rousse, oiseaux d'Asie. || Merle grivette, merle solitaire d'Amérique du Nord ( aussi Moqueur).Par ext. (erroné en zool.). || Merle de roche, merle bleu (monticole). || Merle d'or (loriot jaune). || Merle rose (martin roselin).En franç. d'Afrique. || Merle métallique : oiseau (Sturnidés) au plumage noir irisé.
tableau Noms d'oiseaux.
2 Loc. fig. Vx. Fin merle : « un homme fin et rusé » (Académie). — ☑ (1696). Vieilli. Vilain merle, beau merle (iron.) : personne très désagréable ou peu recommandable.Interj. || « Halte-là, beau merle, je vous vois venir » (Académie).
(1611). Merle blanc : personne ou chose extrêmement rare, introuvable, et, spécialt, personne qui réunit des qualités rares. || C'est le merle blanc.Histoire d'un merle blanc, conte de Musset (où il est question d'un véritable merle).
2 J'allais poursuivre mes doléances, lorsque je fus interrompu par deux portières qui se disputaient dans la rue. — Ah ! parbleu ! dit l'une d'elles à l'autre, si tu en viens jamais à bout, je te fais cadeau d'un merle blanc !… Cette découverte, il faut l'avouer, modifia beaucoup mes idées. Au lieu de continuer à me plaindre, je commençai à me rengorger et à marcher fièrement (…) — C'est quelque chose, me dis-je, que d'être un merle blanc : cela ne se trouve point dans le pas d'un âne.
A. de Musset, Contes, « Histoire d'un merle blanc », VI.
DÉR. Merleau. — Merlette.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • merle — merle …   Dictionnaire des rimes

  • Merle — (franz. merle, latein. merula: Amsel) bezeichnet: Burg Merle und Familiennamen einer französischen mittelalterlichen Adelsfamilie, der die Burg gehörte einen weiblichen sowie männlichen Vornamen, ursprünglich aus dem Lateinischen von merula… …   Deutsch Wikipedia

  • Merle — may refer to: A name for the Common Blackbird, or any of the varieties of Icterids of which the male is predominantly black Merle (dog coat), a pattern in dogs’ coats MS Merle, a ferry formerly operated by Belfast Freight Ferries Merle, a… …   Wikipedia

  • merle — MERLE. s. m. Espece d oiseau de plumage noir. Voler le merle. siffler un merle. On dit prov. d Un homme fin & matois, C est un fin merle. On dit aussi prov. pour marquer qu on ne croit pas qu une chose se puisse faire. Si vous faites cela, je… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Merle — f, m English: probably a contracted form of MERIEL (SEE Meriel), but also associated with the small class of female names derived from birds, since it is identical in form with Old French merle blackbird (Latin merula). The name came to public… …   First names dictionary

  • merle — (n.) blackbird, late 15c., from O.Fr. merle blackbird (12c.), from L. merulus blackbird, from PIE *ams black, blackbird (Cf. O.E. osle blackbird; see OUZEL (Cf. ouzel)). The word owes its survival in modern times to its use by Scottish poets. The …   Etymology dictionary

  • Merle — Sf Amsel per. Wortschatz wmd. (14. Jh.), mhd. merl(e), ahd. merla Entlehnung. Entlehnt aus l. merula, dessen Etymologie unter Amsel aufgeführt ist.    Ebenso nndl. merel, nfrz. merle. lateinisch l …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • Merle — Surnom donné à celui qui chante ou siffle comme un merle. Le nom est très fréquent dans la région lyonnaise (43, 69, 71). Il peut aussi s agir d un toponyme évoquant un sol marneux (occitan marla = marne) …   Noms de famille

  • merle — m. merle ; fig. personne rusée …   Diccionari Personau e Evolutiu

  • Merle [1] — Merle, so v.w. Amsel …   Pierer's Universal-Lexikon


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.